Article du Journal du Grand Paris, pour lire plus d'articles cliquez ici

 

Paris Est Marne & Bois a reçu cette semaine les masques que l’établissement a commandés pour ses communes-membres. Ces équipements « made in France » sont en cours de livraison dans les mairies qui les redistribueront par la suite aux habitants.

 

Jacques JP Martin, président de Paris Est Marne & Bois, et François Roussel-Devaux, directeur général des services de l’Etablissement public territorial (EPT) ne cachent pas leur satisfaction, doublée d’une certaine fierté. Ils font partie des premiers territoires de la métropole à recevoir les précieuses protections, afin de les distribuer notamment à leurs communes-membres. Les masques sont, qui plus est, de fabrication française.

 

Patrick Beaudouin, maire de Saint-Mandé, avec François Roussel-Devaux et Jacques JP Martin. © DR

 

 

Livraison à Maisons-Alfort. ©DR

 

L’EPT Paris Est Marne et Bois a passé une commande groupée  la semaine du 20 avril. « Nous avons été mis en relation avec nos fournisseurs par la délégation générale à l’armement (DGA) du ministère des Armées. Celle-ci procède aux tests et délivre les certificats de conformité. Nous avons également visité personnellement les usines de fabrication afin de nous assurer de la conformité de nos masques et de garantir votre sécurité en les portant », indique l’EPT. Les masques ont été réceptionnés le 28 avril et sont en cours de distribution dans les mairies, comme, le 28 avril, à Saint-Maurice (Val-de-Marne). « Certains fabricants, en Alsace, nous ont expliqué que dans le textile, pour des différences de prix inférieures à 10 centimes par pièce, des entreprises préfèrent délocaliser leur production en Chine. Opter pour le made in France demande plus d’énergie, mais ça en vaut la peine », explique François Roussel-Devaux. La commande groupée de l’EPT aboutit à un prix unitaire de 2,80 euros H.T.

 

Distribution par la mairie

 

Afin de distribuer rapidement les 15 000 masques reçus, Saint-Maurice fait appel aux habitants de la commune. Au total, 300 bénévoles commenceront la distribution dès la semaine prochaine. « Nous avons souhaité avoir un référent par immeuble, par groupe d’immeubles ou par petit secteur pavillonnaire. On a fait ce pari car nous avons déjà un vivier acquis qui comprend des agents municipaux, des élus mais aussi des partenaires comme les bailleurs sociaux auxquels se sont adjoints des habitants, volontaires et bénévoles », souligne Igor Semo, le maire de Saint-Maurice.

Jacques JP Martin

Jacques JP Martin, président de Paris Est Marne & Bois. © Jgp

 

Les masques sont disponibles pour les adultes mais également pour les enfants de 3 à 6 ans ou de 7 à 12 ans et une notice d’utilisation est fournie avec. Prochaine étape, équiper les salariés des petites entreprises de la commune.

Retour aux actualités