A l’initiative du Département du Val de Marne, Paris Est Marne&Bois associé aux  deux autres  présidents des Territoires Val-de-Marnais, Laurent Cathala et  Michel Leprêtre,  et à  l’ensemble des acteur de la lutte contre la précarité énergétique (MVE Maîtrisez votre énergie, l’agence locale de l’énergie et du climat de l’est parisien, l’agence de l’énergie du CAUE du Val-de-Marne, Enedis Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne et GRDF Ile-de-France Est) a signé le 4 juin une déclaration d’engagement commun dans la lutte contre la précarité énergétique

Les signataires ont affirmé leur volonté de coconstruire des solutions ambitieuses et innovantes pour lutter contre la précarité énergétique.

Le Conseil départemental du Val de Marne, qui a expérimenté ces trois dernières années dans le cadre du premier Plan Départemental de Lutte contre la Précarité Energétique (PDLPE) un premier dispositif à Champigny-sur-Marne, Vitry-sur-Seine et Villeneuve-Saint-Georges (le dispositif de la PRET, Plateforme pour la Rénovation Energétique pour Tous) a annoncé son extension à toutes les communes et le lancement de son deuxième plan.

En effet en Val-de-Marne, entre 45 000 et 70 000 ménages seraient en situation de précarité énergétique. Ce phénomène s'explique notamment par la présence d'un habitat ancien, mal isolé, et par l'augmentation constante du prix de l'énergie, fragilisant encore plus les ménages les plus précaires.

Au-delà des aides financières comme les chèques énergie et l’aide aux impayés, les diagnostics à domicile vont se poursuivre pour faciliter les économies d’énergie, et la baisse des factures énergétiques, à travers des formations aux éco gestes et des conseils personnalisés. Un programme, Habiter mieux, cofinancé par le département, l’Anah (agence nationale de l’habitat) et l’Etat, doit également contribuer au financement de travaux de rénovation énergétique jusqu’à 60% de leur montant.

Le 11 avril, Paris Est Marne & Bois avait déjà annoncé son projet de créer un guichet unique permettant de faciliter le parcours du citoyen dans ses démarches de rénovation énergétique.

Retour aux actualités